• Roman

Discovery : Drew Kennedy

Alors, là, je peux parier que vous ne connaissez pas cet artiste. Il s’appelle Drew Kennedy, il est jeune, il est américain, il aime les chapeaux, et il est plus ou moins inconnu en Europe. On peut définir son style comme country-rock-alternatif, folk aussi. Je pense que vous allez l'aimer.


Drew Kennedy, par Susan Marinello



Drew Kennedy est originaire de Virginie (au Etats-Unis, donc), mais il habite maintenant au Texas, là il fait ses "Lives From my Backyard". Ah, oui : tous les lundis, ou presque, il joue en live sur Instagram et Facebook, depuis son jardin donc. Evidemment, avec le décalage horaire, ses concerts commencent à 3h du matin, mais si vous êtes motivés, ça vaut le coup, d'autant plus qu'il raconte plein d'histoires entre les chansons. Mais il ne fait pas que ça, il a aussi sorti des excellents albums.


Avant de parler de sa musique, présentons un peu ce chanteur.

Drew Kennedy a sorti son premier EP, Hillbilly Pilgrim en 2003, sur le petit label Thumbs Up Records. Mais c'est 4 ans après, en 2007 que son premier album intitulé Dollar Theatre Movie sort enfin. Puis viennent An Audio Guide to Cross Country Travel en 2009, un des ses plus country-rock, et Fresh Water In The Salton Sea, que je n'ai pas encore écouté, en 2011.

Mais l'album qui le fera connaître, c'est Wide Listener, en 2013. Pour ce disque, il a travaillé avec la songwriter Lori McKenna, notamment sur la très belle chanson "Rose Of Jericho". Du très rock "Age and Color" au très doux "Venice Via Postcard", ce disque est plein de beaux morceaux et possède une pochette très sympa. Le genre de disque qu'on écoute dans la voiture, roulant sur la highway avec les fenêtres ouvertes.

L'année suivante, il sortit un album live, sans faire exprès : un ingénieur du son avait enregistré un de ses concerts au Texas en 2013, et Kennedy n'était même pas au courant !

Il le sortit l'année suivante, sous le titre Sad Songs Happily Played. Ce live est une excellente porte d'entrée pour découvrir la musique de Drew Kennedy.


Son dernier album en date, At Home In The Big Lonesome, est celui qu'il a le plus réalisé en studio, plus particulièrement au studio Sony Tree à Nashville, Tennesse, la capitale de la country.

L'album contient quelques unes de ses meilleures chansons, comme "Sing This Town To Sleep" ou "24 Hours in New York City". Musicalement, le piano est beaucoup plus présent que sur ses autres disques, par exemple sur la très belle "When I'll Miss You The Most".

Il a sorti son très réussi nouveau single, "Let It Breathe" au début du mois de mai. Peut-être annonciateur d'un nouvel album ? On l'espère.



Son nouveau single, "Let It Breathe" :




La superbe "Rose Of Jericho" :


Plus d'infos : son site, son compte Instagram, sa page Facebook

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Nous
contacter