Les 5 meilleurs albums d'Elton John

Aujourd’hui on s’attaque à une légende : Sir Elton John.

Il est un des piliers de la musique pop britannique, voire de la musique pop tout court, et même si on ne l'aime pas, on ne peut que respecter sa carrière longue d'un demi-siècle et ses dizaines d'albums et singles. Mais aujourd'hui, nous avons dû en sélectionner seulement cinq, seulement les cinq meilleurs. Et bien sûr, comme tous nos classements, dites nous ce que vous en pensez ! On y va ?


#5

Tumbleweed Connection (1970)




Cet album nous présente un Elton un peu américanisé, que ce soit au niveau des paroles ou de l'ambiance musicale très country-folk, même si son style est tout de même très reconnaissable. Tumbleweed Connection nous donne l’impression d’être dans un saloon, à mi-chemin entre le Kansas et le Royaume-Uni.

Certains morceaux sont assez moyens, comme" Where To Now St. Peter ?" qui ressemble franchement à du remplissage, mais la plupart des chansons sont des pépites, telles que "Talking Old Soldiers" qui rappelle par moment "Your Song" voire la future "Tiny Dancer", ou encore "Come Down In Time", une ballade un peu mélancolique parfaitement réussie.


Nos favoris : "Talking Old Soldiers", "Come Down In Time", "Country Comfort"




#4

Don’t Shoot Me, I'm Only The Piano Player (1973)




Sur ce sixième album d'Elton, on retrouve deux de ses plus grands tubes : d'abord "Daniel", un petit bijou de pop quasiment parfait, et puis bien sûr "Crocodile Rock" et son refrain plus qu'iconique. Mais ce serait dommage de résumer l'album à ces deux chansons : on peut citer les très entraînantes "Teacher, I Need You" et "Eldberry Wine", ou "Texan Love Song" et "Jack Rabbit", sans oublier"Skyline Pigeon". Cette chanson est en fait issue du premier album d'Elton John, Empty Sky. Et la photo de la pochette, prise par Ed Caraeff, est très réussie.


Nos favoris : "Crocodile Rock", "Midnight Creeper", "Teacher I Need You"



#3

Madman Across The Water (1971)



Et voici le quatrième album de sa carrière, porté par l'indémodable "Tiny Dancer" et son piano immédiatement reconnaissable. C'est toujours la même formule, pop avec des influences blues, et ça marche plus que bien sur Madman Across The Water. Parmi les sommets du disque (en plus de "Tiny Dancer", bien sûr), on peut citer l'indéfinissable "Indian Sunset", l’emouvante "Madman Across The Water" ou encore la déchirante "Goodbye" qui conclut le disque de la plus belle des manières. Et on peut rajouter que l'orgue Hammond a été assuré sur certains morceaux par rien de moins que Rick Wakeman, le claviériste du groupe de rock progressif Yes.


Nos favoris : "Tiny Dancer", "Madman Across The Water", "Indian Sunset"




#2

Elton John (1970)



C’est son deuxième album et certainement l’un de ses meilleurs. On retrouve ici les fondamentaux de la musique de Sir Elton : les paroles amoureuses et mélancoliques de Bernie Taupin, délicatement alliées au piano et aux violons qui donnent un côté magistral à cet opus. C’est cette formule d’apparence simple que l'on peut entendre sur l'immense classique "Your Song", mais également sur la moins connue (mais tout aussi réussie) "First Episode At Hienton" ou encore "I Need You To Turn To". Et si on rajoute de la batterie, ça donne la joyeuse "Take Me To The Pilot". Et avec une chorale en plus, on obtient "Border Song". Bref, sur ce disque, Elton John montre déjà ce qu'il sait faire, pour notre plus grand plaisir.


Nos favoris : "Your Song", "First Episode At Hienton", I Need You To Turn To"



#1

Goodbye Yellow Brick Road (1973)




Vous vous y attendiez certainement ! Ce double-album (et sa pochette légendaire dessinée par Ian Beck) est un monument de la pop. Il commence avec l’étonnante "Funeral For A Friend/Love Lies Bleeding", en fait deux chansons en une, au sonoritées avant-gardiste : elle aurait complètement pu sortir dans les années 80. On enchaîne avec un triptyque de folie : "Candle In The Wind", "Bennie And The Jets" et "Goodbye Yellow Brick Road". Vous en voulez encore ? Eh bien, plus loin, on trouve "Jamaica Jerk-Off". C'est clairement l’OVNI de l’album, mais c’est aussi ça que l'on aime chez Elton : on ne sait jamais comment sera le prochain morceau (enfin, c'était vrai à l'époque. Maintenant, c'est moins inventif, mais toujours sympa !). On tombe même sur du rock endiablé avec la géniale (notre préférée) "Saturday Night’s Alright For Fighting" !


Nos favoris : "Saturday Night's Alright For Fighting", "Goodbye Yellow Brick Road", "Candle In The Wind"



Alors, vous êtes d'accord ? Évidemment, la majorité des albums datent du début de la carrière de Sir Elton John, car aucun de ses albums n'a ensuite atteint le niveau de ces cinq là, selon nous. Donnez-nous votre propre classement dans les commentaires !

Nos réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Facebook

Nous
contacter