Story : Bill Withers

Bill Withers n’est peut-être pas le premier nom qui vous vient à l’esprit quand on parle de soul américaine des années 70. Si oui, tant mieux, mais on pense sûrement plutôt à Marvin Gaye ou Stevie Wonder, alors que Bill Withers est tout aussi méritant qu'eux. Cet article est là pour vous le faire découvrir.

Bill Withers dans les années 70. (Gilles Petard/Redferns/Getty Images)


William Harrison Withers naît en juillet 1938, dans une petite ville de Virginie. Son père meurt quand il a seulement 13 ans, et sa disparition va rendre Withers très solitaire et même bègue, ce qui n'est pas très pratique pour chanter, vous me direz. A l’âge de 17 ans, il s’engage dans la Navy américaine. Il y restera neuf ans, le contact social avec les autres marins et l’aide d’un médecin lui permettant de soigner son bégaiement, heureusement.

Nous somme en 1969 et Bill débarque à Los Angeles, il travaille dans des usines Ford et Boeing en journée, et joue de la musique dans des clubs le soir. Il est repéré par un producteur et sort son premier album du nom de Just As I Am à l'âge de 33 ans, en 1971.

Le disque contient le morceau le plus connu de la carrière de Bill : "Ain’t No Sunshine", la ballade acoustique préférée des guitaristes débutants. Mais on retrouve aussi une reprise de "Everybody’s Talkin’", chanson popularisée par Harry Nilsson. Cette album rapportera un Grammy Award à Withers, et c'est largement mérité. L’année suivante sort son deuxième album qui lui contient un autre classique, "Lean On Me". Mais si, vous le connaissez forcément.

+ Justments est le nom de son troisième album qui sort en 1974. Musicalement, c’est le Bill Withers qu’on connaît : certains morceaux sont très funky, dansant, et d’autres ont un son plus inspiré par la soul et le gospel. Ses chansons sont souvent sur le thème de l’amour, ou tout simplement de la vie. On retrouve de la guitare, du piano, du violon et bien d’autres instruments : ce sont les fondamentaux de la musique de Bill Withers. Dans son sixième album, on retrouve la romantique "Lovely Day". Withers a un penchant pour les chansons passionnées, et il va le confirmer en 1980 avec l’iconique "Just The Two Of Us", en collaboration avec le saxophoniste Grover Washington Jr. Les deux remporteront un Grammy pour cet hymne à l’amour. Les morceaux de Withers seront reprises par beaucoup d’autres grands noms de la musique soul, comme Aretha Franklin, Diana Ross ou Michael Jackson, rien que ça. 

A partir de 1985, il va arrêter sa carrière pour profiter un peu de la vie, avec l’argent qu’il a gagné en 15 ans de musique. 20 ans après, il est intronisé au Rock & Roll Hall Of Fame, et en 2009 sort le film documentaire Still Bill qui retrace la vie de...(roulement de tambour) ben, de Bill Withers. En mars 2020, à l’âge de 81 ans, il décède en Californie d’un problème cardiaque, mais il laisse un héritage important : de John Legend à Ed Sheeran, de Justin Timberlake à Sade, de nombreux artistes ont été influencés par ses mélodies et ses textes. Je vous recommande donc fortement d’écouter sa musique lors de cet été 2020, vu qu'en ces temps troublés, we all need somebody to lean on.



Playlist : 


Les indispensables

  • Just As I Am (1971)

  • Still Bill (1972

Aller plus loin

  • Menagerie (1977)

  • Bout Love (1977)

25 vues
Nous
contacter