Willie Nelson, encore et toujours | Review

Willie Nelson, c’est l’un des grands noms de la country. Vous le connaissez sûrement pour les excellents morceaux "On The Road Again" et "Always On My Mind", et bien d’autres. Il a sorti 70 albums depuis le début de sa carrière au début des années 60 : vous vous doutez bien qu’avec autant de disques au compteur, certains ne sont pas brillants. Malheureusement, First Rose Of Spring en fait partie.



Commencons par la pochette. Vous la voyez juste au-dessus : elle représente une rose légèrement transparente derrière laquelle apparait un visage de jeune femme. Nelson a toujours eu tendances à faire des pochettes un peu kitsch, et il n'a pas fait exception cette fois.

Dans son ensemble, l’album est doux et essaie d’être un peu nostalgique et mélancolique. Parfois, ça marche, comme avec "Yesterday When I Was Young", qui est une reprise de "Hier Encore" de Charles Aznavour, plutôt réussie, mais aussi les morceaux "Don’t Let The Old Man In" ou "Stealing Home", qui sont simplement des ballades country, mais qui ont des paroles assez touchantes, à propos du temps qui passe.

Mais en général, au niveau musical, aucun des titres ne sort vraiment du lot. Ce sont soit des ballades très classiques, comme "First Rose Of Spring" et "Our Song", soit des morceaux country des plus banals tels que "I’m The Only Hell My Mama Ever Raised". Mais même si cet album est très quelconque, il est assez agréable à écouter car les morceaux sont bien produits et sa voix est agréable. On peut citer "Stealing Home", "Yesterday When I Was Young" et "Blue Star" sont plutôt réussis.



Beaucoup d’artistes comme lui ont des années de carrière chargées de dizaines d’albums, et tous ne peuvent pas être bons évidemment. Malheureusement, ce First Rose Of Spring, c’est simplement Willie Nelson qui fait du Willie Nelson, plus ou moins le même disque depuis 40 ans. Mais bon, on l’aime bien quand même.

15 vues
Nous
contacter