• Roman

Yesterday & Today : Et la cold wave fut.

Mis à jour : 31 mai 2020

Juste après un concert des Sex Pistols en 1976, trois musiciens se rencontrent. Ils s’appellent Bernard Sumner, Peter Hook et Terry Mason. Ils décident immédiatement de fonder un groupe, mais voilà : ils leur manque un chanteur. Ils mettent donc une annonce dans le magasin de disques Virgin, à Manchester, et là, un jeune homme est intéréssé par leur annonce. Les 4 musiciens se rencontrent le 20 juillet, encore à un concert des Sex Pistols (décidement ; surtout que ce concert du 20 juillet est légendaire car il a entraîné la formation de beaucoup de groupes de Manchester, comme les Buzzcocks ou The Fall). Et voila comment se sont rencontrés Ian Curtis, Bernard Sumner, Peter Hook et Terry Mason. Joy Division.





Enfin, pas tout de suite. D’abord ils répètent un peu, puis Terry Mason quitte le poste de batteur pour devenir leur manager, remplacé par Tony Tabac. Mais le problème c’est qu’ils n’ont pas de nom, alors Pete Shelley, des Buzzcocks (un grand groupe punk de l’époque) leur en propose un : Stiff Kittens. Mais finalement, juste avant leur premier concert ever à l’Electric Circus, ils optent pour un autre choix : Warsaw, en hommage à la chanson de David Bowie Warsawa (album Low, 1978).

Et c’est donc sous ce nom de Warsaw qu’ils montent sur les planches pour la première fois, le 29 mai 1977.

Plus tard, ils deviendront Joy Division, et connaitront le succès de qu’on sait pendant deux ans, avant le suicide d’Ian Curtis en 1980. Les membres restant entamèrent une nouvelle carrière sous le nom de New Order, plus éléctro, avec le tube Blue Monday qui fut Nº1 en Angleterre.

Mais sans Ian, c’est plus pareil.

73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout